Les légendes

Page d'accueil
Plan de la commune
Etrigny vu de la roche d'aujoux 
Etrigny en cartes postales

A voir

Lavoirs et fontaines
Église et chapelle
La roche d'aujoux
La table ronde

Histoire

Historique de la commune
Les trésors et découvertes
Les légendes
Les grottes de Velar

Information communales

Etrigny info  
La page du tennis club

Adresse utiles

Adresses utiles

                                                                      

                                                                  

Garelaut Légende de la roche d ’Aujoux

C ’était la messe de minuit  à l ’église d ’Etrigny. Le seigneur de Balleure, grand chasseur, y assistait… Soudain il entendit les aboiements de sa meute, qui chassait dans les bois de la roche d ’Aujoux et il distingua la voie de son meilleur chien, Garelaut. Bien que ce fût le moment de l ’élévation, il sortit et rejoignit ses chiens qui poursuivaient un cerf magnifique. Ce fut une course folle qui dura toute la nuit et le jour suivant. Enfin au crépuscule le cerf s ’arrêta au bord de l ’abrupt de la roche d ’Aujoux… Le sire de Balleure, dans un dernier effort, fonça en avant… Mais d ’un bond formidable le cerf s ’élança et le chasseur mécréant le suivant, roula ainsi que toute sa meute du haut de la roche d ’Aujoux… Le lendemain quand les gens du seigneur se mirent à sa recherche, ils ne retrouvèrent pas son corps mais, au pied du ravin, ils virent sur une pierre l ’empreinte d ’une large griffe. Ils signèrent dévotement et comprirent que le diable avait emporté leur maître en punition de son impiété. Et maintenant encore pendant les nuit d ’hiver quand le « matenau » secoue la forêt, il n ’est personne d ’Etrigny ou de Veneuse qui n ’est entendu le cri répété mêlé au aboiement d ’un chien….C ’est le Fantôme du seigneur de Balleure qui revient chasser dans les bois d ’Etrigny.  

Cette légende est aussi intitulée: le chasseur des Avents. Certains conteurs ajoutent que la chute vertigineuse du Seigneur, se fit dans le fracas du tonnerre dans lequel avait retentit le rire démoniaque de Satan qui possédait enfin l'âme du sire de Balleure.

Le Fantôme de La Boulaye

Dans le château  de La Boulaye à Tallant en 1345, un drame eut lieu,  Jean de Tramelay avait tué, de la fenêtre de son château, Hugues de Saint-Georges  qui lui disputait la succession de Jean de Verdun, dit de Tallant.  Certains disent que son fantôme rode toujours dans le château...   

La Tour Saint-Giraud

Autrefois, à la tour Saint-Giraud, ancien prieuré de l 'abbaye de Cluny, une légende racontait  qu 'une cloche d 'or avait été enterrée profondément.